Saison 2016

La comédie « Les belles sœurs » de Eric Assous

Les 20 mars à Chevry-Cossigny, le 2 avril à Chessy, 8 et 9 avril à Férolles-Attilly et le 28 mai à Cannes Ecluse

Une pièce construite sur un suspens à l’instar d’un film policier mais qui concerne le cercle familial de trois frères et de leurs épouses respectives. Un septième personnage va bousculer les règles et faire éclater les non-dits. L’humour décapant de cette pièce favorise le rire et stimule l’imagination de toute famille par son effet miroir.

Un chef d'orchestre
Laurence Amiot s’est attachée à transmettre son expérience, sa passion, son enthousiasme, à faire progresser toujours ses élèves en diversifiant le répertoire abordé, en développant leur énergie, leur personnalité et leur invention, tout en respectant la motivation de départ pour chacun qui était et reste de trouver du plaisir à participer à un travail d’équipe, une réalisation commune dans un esprit de cohésion. Pour l’année 2015, Laurence a laissé liberté à l’un des comédien se s’essayer à la mise en scène. Ainsi depuis deux saisons, Didier Deuré met en scène ses anciens partenaires avec bienvaillance et néanmoins exigence.
Une troupe d'amis
Une grande complicité et une solide amitié ont motivé ces élèves passionnés à créer leur troupe, le Théâtre Férollais, et à se produire davantage, mis en scène par leur professeur puis par un des membres de la Cie, et mis en valeur par leur propre technicien, Aurélien Cagé puis par Alain Dumont en 2016.
Du fait main
Tous s’investissent dans les décors, les costumes, la communication, etc…
Des voyages
C’est ainsi que la troupe est accueillie régulièrement dans d’autres villes de Seine et Marne : Moisenay, Pontault-Combault, Coubert, Chessy, Bussy Saint-Georges, Cannes-Ecluses, Lésigny, Chevry-Cossigny, et a participé en 2014 et en 2016 au festival de théâtre amateur de l’Orée de la Brie en présentant « Chacun sa vérité » de Pirandello à Servon en 2014 et « Les Belles Soeurs » de Eric Assous en 2016.
L’HISTOIRE DE LA COMPAGNIE
Au départ, un atelier théâtre pour adultes amateurs, à Férolles Attilly, ouvert depuis 2001, comme il en existe tant d’autres, des cours donnés par Laurence Amiot, comédienne et metteur en scène professionnelle. L’apprentissage se conclut par la présentation d’une pièce en public en fin de saison.
  • 2016
  • 2016

    Cette saison est conçue sous le signe des retrouvailles. En effet, après une année sabatique, deux sociétaires de la Compagnie, Michelle et Jean Phi reviennent pour notre plus grand plaisir et le votre. Mais c'est aussi l'arrivée d'une jeune première, Sandrine. Enfin, cette année verra naitre la deuxième mise en scène de Didier qui a su confirmer ses prédispositions dans ce domaine spécifique.

    12 février 2016
  • 2015
  • 2015

    Cette année, Laurence Amiot a proposé à Didier de s'essayer à la mise en scène de notre nouvelle pièce. Troupe réduite à 6, mais toujours passionnée !

    8 mars 2015
  • 2014
  • La troupe change…

    Nous comprenons leur besoin de lever le pied mais ils vont néanmoins beaucoup nous manquer et nous espérons les accueillir à nouveau dans les années à venir... Le rideau leur sera toujours ouvert !

    5 juin 2014
  • 2011
  • Un éclairage et une sono de pro !

    Aurélien est un perfectionniste. Sa présence est discrète et si rassurante. Son rôle est précieux: efficace et compétent autant dans l’éclairage que la sonorisation des spectacles, il rentre dans l’atmosphère de chaque pièce, est force de proposition et trouve toujours la solution aux problèmes techniques que nous pouvons rencontrer dans chaque lieu.

    27 mai 2011
  • 2001
  • Laurence Amiot vue par la troupe

    Comédienne de formation (cours Périmony, sortie de l’Ecole de la rue Blanche en 1977), elle a créé la Compagnie du Parc en 1988. Depuis qu’elle est résidente en Seine et Marne, Laurence Amiot a animé plusieurs ateliers de théâtre amateurs : à l’ATL de Lésigny, l’Ecole de Théâtre de Pontault-Combault, et maintenant au sein de l’ASLF de Ferolles. Sa principale activité est maintenant d’être consultante, formatrice en communication et coach de demandeurs d’emploi (intermittents et généralistes) chez JMLF Consultant à Noisy le Grand, et chez GALB à Paris.

    25 septembre 2001
  • Choix de la première pièce devant le public : Les Diablogues

    Le théatre Férollais présente "Les diablogues" de Roland Dubillard. Mis en scène par Laurence Amiot avec Patricia Baudot, Caroline Pollet, Patricia Delecourt, Véronique Galanti, Gwendolène Bellier et Édith Vechambre

    20 septembre 2001
  • Création de l’association

    Ouverture du cours de théatre adulte

    17 septembre 2001
LES ACTEURS
Voici des portraits chinois des acteurs ayant construit la troupe.

Sandrine Gameiro

Sandrine fait ses débuts au théatre le 20 mars 2016 à l’occasion de la première représentation des « Belles Soeurs » à l’espace culturel « La Marmite ». Elle y incarne son personnage avec une sensibilité qui ne cantonne pas « Talia » dans le catalogue des bimbos de service. Sandrine lui donne une dimension, certes sensuelle, mais plus profonde et complexe. Son interprétation permet à ses partenaires d’exprimer pleinement leur talent. Sa petite voix fluette ne s’interdit pas de succulents lapsus sur le texte entrainant les autres comédiens et le public dans des fous rires mémorables.

Claude Dresco

Gaëlle

Durant toutes ces années passées au sein de la troupe, Claude a eut l’occasion de montrer au public l’étendu de ces qualités d’acteurs, son sens de l’improvisation et ce dans des situations parfois…cocasses : un soir il est embrassé à pleine bouche et affublé de rouge à lèvre, le second il arbore devant des spectateurs hilares un magnifique slip rose! Tantôt papy libidineux tantôt d’une timidité maladive, il a su au fil des rôles développer un grand sens du comique. Avec son regard espiègle et taquin et sa bonhomie, jouer avec Claude est toujours un vrai moment de bonheur.

Didier Deuré

Roselyne

Didier ? C’est d’abord une grande carcasse, une grosse moustache, des yeux malicieux. Et vous le découvrez en arbre, en tahitienne, en Edith Piaf, en cuisinier lubrique et ivrogne, en valet digne, en préfet imbu de sa personne ! Avec un plaisir évident de setransformer, de se costumer, de surprendre ! Didier ? C’est un amoureux du théâtre, tout l’intéresse, le jeu, la mise en scène, l’écriture. Sa passion est communicative.

Édith Vechambre

Gabriel

Edith c’est l’énergie, les rires et la spontanéité. Elle a un charisme juvénile malgré ses 70 ans passé . Dans chacun de ses rôles, elle insuffle de l’enthousiasme, de l’entrain et encore une fois… de la spontanéité!!! Quand on répète avec Édith, on est souvent pas à l’abri d’un fou rire, quand on est sur scène avec elle, elle nous transmet l’irrésistible détermination de donner le meilleur de nous mêmes. Mais surtout Edith c’est la chaleur et la bienveillance d’une mère.

Gabriel Fobet

Édith

Ah Gabriel !! Un jeune homme très attachant, toujours à l’écoute de ce qui se passe et se dit sur scène. Sa timidité, fait de lui un garçon réservé et discret, mais qui sait se dépasser lorsqu’il s’agit de « jouer ». Assidu à apprendre ses textes, respectueux des conseils de Laurence, il a quelquefois fait trembler la Troupe en arrivant… juste à l’heure…son talent sur scène le pardonnant bien vite.

Gaëlle Deuré

Michelle

Chez les Deuré le théâtre est une histoire de famille. Cette pétillante comédienne ne déroge pas à la règle. Elle sait nous émouvoir par sa justesse de jeu, sa vivacité et sa bonne humeur à toute épreuve. Rien ne lui fait peur, elle passe allègrement de l’ingénue à la femme fatale.

Jean-Luc Billard

Didier

Même s’il s’accorde parfois quelques libertés avec les textes, qu’importe car il sait avec intelligence retomber sur ses pieds, et d’un certain côté cela ajoute un côté improvisation à si jeu. Et c’est bien comme cela. Mais il est totalement homme de théâtre et son plaisir de jouer est toujours présent. Alors quel bonheur d’être sur scène avec lui ! Toujours présent, toujours disponible, toujours à l’écoute et une volonté certaine de toujours chercher le meilleur de lui-même. Et n’oublions surtout pas le bricoleur de génie pour tous nos décors.

Jean-Philippe Levèque

Jean-Luc

Jean Philippe, arrivée tonitruante en 2006 dans Caviar ou lentilles, il s’adapte à tous les rôles , dramatique ou comique. Il joue tout avec énergie et conviction, les chirurgiens volages, les entremetteurs filous, les poivrots, et même les soubrettes, le tout avec le même naturel.
Il m’a particulièrement ému et fait frissonner dans le rôle de Ponza.

Laurène Jechoux

Romain

Laurène, la petite dernière de la troupe n’en est pas moins devenue très vite un membre à part entière.Toujours souriante, elle éclabousse à chaque représentation la scène de sa vitalité, de son envie et de sa jeunesse. Puisse-t-elle continuer à s’épanouir, pour nous offrir d’autres performances à la hauteur de celle réaliser chez Pirandello dans le rôle de Dina.

Léonie Bourgain

Laurène

Quand Léonie est sur scène, nous ne la reconnaissons plus : douce et timide de nature, elle peut avoir n’importe quelles expressions. D’une élégante curiosité dans « A chacun sa vérité », d’un humour et un franc parler dans « Impair et Père » ou bien d’une douce amoureuse dans « Le Rendez-vous de Senlis », elle est irrésistible sur scène autant que dans la vraie vie. Drôle, autoritaire ou sensuelle, elle n’arrêtera jamais de nous surprendre !

Michelle Cattenoz

Claude

Michèle, c’est l’histoire d’une fille qui est morte de trac avant chaque représentation . Les trois coups résonnent, livide elle entre en scène et, le miracle s’accomplit. Si drôle dans les comédies; si touchante dans Pirandello. Quel talent !

Pierre Bacle

Jean-Philippe

Pierre avec sa mince silhouette rode sur scène près à dégainer ses répliques. Répliques qu’il prend un malin plaisir à savourer avant de les offrir avec délectation à ses partenaires et son public. Pierre prononce chaque mot comme s’il ne pourrait plus jamais le faire. C’est un véritable amoureux du texte qu’il habille chaleureusement de sa signature vocale atypique.
Pendant les deux années passées dans la Cie, il a su construire des personnages inoubliables et drôles.

Romain Deuré

Laurence

Mettre en scène Romain est un vrai bonheur ! Disponible, enthousiaste, inventif, plein d’énergie, il se concentre, écoute et propose un jeu toujours juste. Il donne envie ! Et avec ça, un humour ! Provocateur mais tendre ! Je suis touchée par Romain, que j’ai vu évoluer. Si jeune encore, je décèle déjà chez lui une grande maturité, une indépendance d’esprit, un talent prometteurs, qui le conduiront vers des réalisations artistiques (professionnels je l’espère, connaissant ses projets !) que j’ai hâte d’applaudir.

Roselyne Barlier

Gaëlle

Le théâtre aime se jouer des petites angoisses de Roselyne, mais elle relève le défi à chaque fois, endossant le costume d’un homme elle impressionne, dans la robe d’une épouse vaniteuse ou d’une sœur commère, elle subjugue. Mais si cette femme de caractère dans la vie, en a bien souvent aussi sur scène, dans son prochain rôle, elle risque bien de vous surprendre…

Les pièces que nous avons jouées
En souvenir quelques images et pièces jouées depuis 2003. Le choix des pièces est guidé par la nécessité de donner des rôles intéressant à chaque acteur. Généralement elles se situent plutôt dans un répertoire gai.

Les Belles Soeurs

Eric Assous

Les uns chez les autres

Alan Ayckbourn

À chacun sa Vérité

Luigi Pirandello

La poudre aux yeux, l’Affaire de ...

Eugène Labiche

Impair et Père

Ray Cooney

L’étrange ouvrage des cieux

René Clair

Le rendez-vous de Senlis

Jean Anouilh

L’aveugle clairvoyant

Marc Antoine Le Grand

Drôle de cadeau

Jean Bouchaud

Caviar ou lentilles

G.Scamicci et R.Tarabusi

Léonie est en avance, Hortense a d...

Georges Feydeau

Permettez Madame et La perle de la ...

Eugène Labiche

Les Diablogues

Roland Dubillard